Par

Bienvenue Place Beauvau : indignités à chaque page

Bienvenue Place Beauvau

Carte blanche du 27 mars 2017 –  Bienvenue Place Beauvau : indignités à chaque page (Police : Les secrets inavouables d’un quinquennat, d’Olivia Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé, Robert Laffont, mars 2017) (1).

 

Louis Daufresne : Lors de « L’Émission politique » de la semaine dernière, les Français ont entendu François Fillon mettre en cause le chef de l’État à partir d’un livre dont on a parlé sur cette antenne – on va y revenir tout à l’heure –  qui s’appelle donc Bienvenue Place Beauvau. Le candidat à l’élection présidentielle y a vu l’explication de ses malheurs. « Le Château » chercherait à déstabiliser ses adversaires politiques et à les empêcher par tous les moyens de se présenter à l’élection présidentielle…

… Lire la suite ->

Par

Après le Mariage pour tous, Emmanuel Macron se dit favorable à la PMA

Emmanuel Macron

Il y a peu le candidat d’En Marche apparaissait l’alternative incontournable du renouvellement politique en France. La jeunesse d’Emmanuel Macron ne faisait pas tout. Chacun était frappé par son aptitude intellectuelle à embrasser les dossiers les plus complexes, à saisir les blocages les plus verrouillés du pays. En pleine affaire du travail le dimanche que portait la Loi Macron, j’avais cependant compris que sous les sourires et le formidable télégénique se cachait une personnalité inflexible. Sous les dehors de dialogue radieux, on décelait une volonté intraitable de passer outre les arguments rationnels de ceux qui s’opposaient. À aucun moment, le repos dominical n’avait eu sa chance. Le dialogue d’Emmanuel Macron était crémé alors de quelque chose de cosmétique. Sous couvert de débat, le relativisme se levait au bout du chemin.

… Lire la suite ->

Par

De l’émancipation

émancipation

Carte blanche du 30 janvier 2017 – De l’émancipation

Louis Daufresne – Vous voudriez revenir sur les éléments de langage qui rebondissent dans les bouches des candidats à gauche : Emmanuel Macron dans son discours à Lille, Manuel Valls lors du débat télévisé mercredi dernier. Et ce mot c’est « émancipation ».

Hélène Bodenez – Oui c’est un mot clé de la modernité et du progrès tel que celle-ci le pense. Quand Emmanuel Macron lance le mot avec flamme dans ses meetings, que ce soit à Lille ou à Quimper, il le manie à l’intérieur de la problématique du travail et de « l’optimisme volontaire » qu’il entend proposer aux Français. En cela, on le perçoit voltairien, appliquant la morale du Jardin dans Candide : un bonheur, pas pour demain, possible dès ici-bas, certes limité mais accessible grâce au travail, le travail vu comme émancipation de l’individu et le faisant accéder à une autonomie épanouissante. « Le projet que nous allons porter est celui de l’émancipation, c’est la liberté encouragée pour celles et ceux qui réussissent et veulent entreprendre, faire, oser, tenter, elle est essentielle… » a-t-il dit.

… Lire la suite ->

Par

Vœux à la télévision

2017

Les vœux des hommes politiques se sont succédé sur les réseaux sociaux hier soir, 31 décembre. Les médias ont analysé tôt ces images et ces paroles très travaillées. Comme la plupart des candidats à la présidentielle, François Fillon s’est plié à l’exercice. Nous avons été très sensibles aux thèmes développés et à la mention du père Hamel dans son allocution, l’une des victimes françaises du terrorisme barbare sur notre sol. Qu’il en soit remercié !

… Lire la suite ->

Par

Europe 1 : Sens commun attaqué par Yves Jégo

yves jégo

La machine à perdre à droite est-elle relancée ? Espérons que non ! Pendant qu’Emmanuel Macron investit avec succès le centre, voici qu’un des conseillers de François Fillon, l’un des vice-présidents de l’UDI, du Parti radical également, tente de phagocyter la synthèse de rassemblement autour du vainqueur de la primaire. L’ex-secrétaire d’État du gouvernement II de François Fillon entend que le programme du candidat qu’il soutient soit non pas “infléchi” mais “enrichi”. C’est la teneur de l’interview politique donnée ce matin sur Europe 1. On reste coi devant tant d’arrogance.

… Lire la suite ->

Par

Handicapés : pas de place pour leur oeuvre à la Mairie !

creche

“Bêtise des hommes” conclut ce passant dans les rues de Paray-Le-Monial… “Pas particulièrement prosélyte pourtant” avait observé cette jeune femme à propos de la petite crèche toute simple, objet de la vindicte de la Ligue des Droits de L’Homme. La grave décision a été prise en urgence par le tribunal administratif (Dijon). Il s’agissait, toutes affaires cessantes, de faire enlever une dangereuse crèche en feutrine du hall d’accueil de la mairie de Paray. Mais la décision émeut largement alors que le Conseil d’état avait spécifié il y a peu que le caractère culturel de la crèche pouvait l’emporter.

… Lire la suite ->

Par

Meeting de Jean-Frédéric Poisson : miscellanées

meeting-poisson_6

On ne prête qu’aux riches, c’est bien connu ! Il faut donc que le “tout petit” candidat à la primaire, Jean-Frédéric Poisson, fasse finalement bien peur pour que soit bloquée d’abord la vidéo de direct sur Youtube au début de son meeting, ensuite la vidéo dans son ensemble.

C’est ainsi que Franck Margain, Aude Etcheberry, Xavier Moreau, Charles Beigbeder, premiers orateurs du meeting, ont été purement et simplement éliminés du visionnement en direct. Quant à Xavier Lemoine, quelque deux minutes de la fin de son intervention ont pu enfin émerger comme en témoignent les deux captures d’écran ci-dessous. À l’heure où j’écris, quatre heures après le meeting, la vidéo du meeting est toujours bloquée par Merlin PIAS.

… Lire la suite ->

Par

Inégaux Lundis de la primaire sur Europe 1

poisson_1

On peut avoir choisi de soutenir François Fillon depuis longtemps à la primaire de la droite  et s’octroyer le droit malgré tout de parler des autres candidats, surtout lorsque l’inégalité de traitement à leur égard est aussi flagrant qu’inadmissible. Ce matin, c’est Jean-Frédéric Poisson qui était l’invité des Lundis de la primaire sur Europe 1.

… Lire la suite ->

Par

François Fillon : le courage de la vérité en acte

François Fillon

Comment éliminer les deux favoris des sondages ? Comment contrer le rouleau compresseur de ces enquêtes d’opinion qui imaginent, jour après jour, un leurre scandaleux, fabriquent indûment la course en tête de la primaire de la droite et d’un centre virant au rose ? Nombre d’électeurs ne veulent pas d’un quinquennat bis repetita où Alain Juppé ne serait au fond que la réplique de François Hollande : « Il ne fera rien » comme l’a déclaré malicieusement Jean d’Ormesson, invité à s’exprimer sur le maire de Bordeaux. Nombre d’électeurs ne veulent pas davantage de Nicolas Sarkozy qui a déjà commencé à ouvrir à gauche comme en 2007, en annonçant Baroin à Matignon dans le meilleur des cas, Hollande face à Marine Le Pen dans le pire des cas…

… Lire la suite ->

Par

Le pape François met en colère Najat Belkacem

pape

Il faut se méfier des voyages de retour du pape ! En général, l’évêque de Rome se sent, dans l’avion qui le ramène au Vatican, suffisamment plein de confiance pour lancer quelques scuds bien sentis. Dernier en date, hier, alors que l’homme en blanc revenait d’Azerbaïdjan, celui stigmatisant une “colonisation idéologique” via la question du “genre” en France.

… Lire la suite ->