Par

Mariage gay, calage du débat pour faire avaler le gros poisson

europe1APGL.png

 

Attention danger ! Emmanuel Maubert interviewait Dominique Boren, ce matin sur Europe1 à propos de la possible « reculade » que serait le report de la loi du “mariage” pour tous de plusieurs semaines, à la fin janvier, semblet-il. Très confiant, le co-président de l’Association des parents gays et lesbiens n’a pas voilé ses intentions. Le report n’est pas “une dérobade” mais du temps pour caler le débat et faire avaler aux détracteurs du projet de loi le “poisson qui va arriver derrière”. Pas impossible, en effet, que ce soit une tactique éprouvée. Pour mémoire – et toutes proportions gardées – en plein débat du travail le dimanche, la discussion de la proposition de loi avait été reportée de la même façon pour mieux affûter les arguments et circonvenir les frondeurs. Et l’on connaît la suite : la loi est passée de justesse, mais est passée… H.B.

 

Report du projet de loi, reculade ?

 

Oh non, non non, vous allez trop vite ! Au contraire, c’est une décision qui s’inspire des conclusions que les associations ont laissées remonter au vu du projet qui est déposé et qui circule, qui est censé être adopté le 31 octobre. Ce qui se passe, c’est que nous avons fait savoir, l’ APGL en premier, que si on en restait à ce qui était déposé, nous allions vers une loi a minima, et une loi qui ne satisferait personne. À ce niveau-là, on n’a pas été déçu car ce qui était proposé c’est ce qui circulait, mariage et adoption qui, au passage, négligent toute la parenté, la parentalité et la filiation et obligent les homosexuels à devoir se marier pour être parents ce qui serait un comble. Je pense qu’on a été entendu sur ce point-là et le gouvernement fait son travail, il dit à ses parlementaires, « Eh bien maintenant, il faut nous aider à compléter une loi qui doit satisfaire les conditions et les revendications qui sont portées par les associations et surtout pour les familles, pour sécuriser une fois de plus tous les enfants et toutes les familles.

 

“Du débat, des explications avant l’examen de loi à l’Assemblée”, soit, reprend le journaliste d’Europe 1, “mais pour autant on a senti que les personnes, plutôt hostiles à ce mariage pour tous, se réjouissaient, avec des communiqués, que ce soit du côté des catholiques, des chrétiens ; le conseil français du culte musulman s’est félicité, ce matin à la une du Figaro le grand rabbin de France “dénonce le projet du gouvernement” à propos du mariage pour tous… on a l’impression que cela fait plaisir aux opposants à ce projet de loi”


Ça leur laisse une fenêtre de respiration mais c’est pour mieux leur faire avaler le poisson qui va arriver derrière (Curseur 2’17) parce que je pense – et c’est là où personne ne les attend – que ça va être au-delà de ce qu’ils désespéraient d’avoir. Si le gouvernement tient ses promesses, si les parlementaires tiennent leurs promesses ! C’est une façon pour le gouvernement et le groupe parlementaire PS de veiller à ce que toutes ses troupes et tous ses membres soient unis derrière le projet du gouvernement. C’est un peu une crainte qu’on avait à un moment donné, on avait fait à savoir qu’on ne voulait pas revivre le pacs, et c’est en ce sens qu’il faut voir non pas le report mais le calage du débat. Ceci dit, nous sommes extrêmement vigilants à ce que ça ne tourne pas à la dérobade.

 

Alors, que les opposants se réjouissent, tant mieux pour eux ! Après tout, ils ont des clientèles et des personnes à satisfaire, mais le débat démocratique va avoir lieu, il fera entendre les voix de tout le monde, y compris les voix qui disent qu’il faut cette loi, la plus large possible pour tout le monde et pour nos enfants.

 

“La majorité favorable au mariage pour tous est en train de fondre ?”


Non, d’abord l’opinion a beaucoup d’autres sujets et pas uniquement cette question-là. On peut donc comprendre que des préoccupations soient plus prioritaires que d’autres à certains moments. Et c’est, comme toujours, comme une élection, quand on arrive à la dernière ligne droite, quand les gens réalisent de quoi il s’agit, il y a des choses qui se resserrent. À mon avis c’est plus une affirmation qu’un éparpillement ou une dispersion. Je pense qu’on arrive au cœur du sujet que c’est normal que les choix se cristallisent Après il y a une interprétation, il y a le travail que font les anti et les détracteurs. Et voilà. Je crois qu’on est là-dedans. Il ne faut pas s’inquiéter.

 

Emmanuel Maubert 19/10/2012 – 06:16 Mariage gay : loi reportée, pas avortée,

La loi sur le mariage gay ne sera pas débattu avant janvier. Les associations ne se contenteront pas d’une loi a minima. Transcription : H.B.

 

Pour info :


Grand-Rabbin-Mariage-gay.png

Jean-Marie Guénois pour Le Figaro : “Le grand rabbin de France s’oppose au mariage homo.